Mardi 16 novembre au soir, nous sommes quatre Reporters citoyens à arriver à Strasbourg pour participer le lendemain aux Assises internationales du journalisme. Nous cherchons notre chemin pour trouver l’auberge de jeunesse dans laquelle nous devons passer la nuit. à l’arrêt du tramway, deux contrôleurs nous abordent, Mohamed et moi, pour nous demander si nous avons besoin d’aide. Ils nous expliquent le chemin, puis nous leur demandons si la machine pour acheter les tickets accepte les billets. Ils nous répondent que non, mais que ce n’est pas grave, car ils sont les seuls à contrôler les tramways ce soir-là et donc nous pouvons prendre les transports sans ticket ! Avec un petit sourire, un des contrôleurs ajoute : « Gardez les deux euros et allez vous manger une glace ! ». Bien sympathiques, les contrôleurs strasbourgeois et très différents de ceux de Paris !

Cynthia Ouamara