A Dakar, les Reporters citoyens ont découvert une plage où les sportifs s’entraînent avec discipline. Mais le sujet a dû s’interrompre face aux demandes de certains interlocuteurs.


FSM DAKAR : Sportifs… mais Intéressés par latelelibre

Sur la corniche dakaroise se trouve une petite plage bien particulière. Face à l’université Cheikh Anta Diop, elle accueille quotidiennement un public nombreux de sportifs.

400, 500, 600 personnes, difficile d’évaluer leur nombre, mais tous s’exécutent à la pratique physique, collective et machinale : chaque discipline exécute exactement les mêmes gestes, sous la conduite d’un moniteur en casquette blanche. Impressionnant.

Lutteurs, footballeurs, joggers… la plupart sont étudiants et on ne compte que quelques filles. Répartis en quatre ou cinq groupes d’une centaine d’individus, ils font des allers-retours en courant sur 200 mètres de plage ou réalisent des exercices de musculation pour la décompression, le bien être.

Malgré le grand nombre de personnes présentes, seuls deux individus accepteront de nous répondre. Pour le reste, il faudra repasser… ou payer ! « On est en Afrique ici, nous sommes étudiants et la vie est très chère : si vous voulez nous entendre parler, il faut nous dédommager ». Notre réponse de Reporters citoyens est tout aussi claire : un refus immédiat et catégorique. Suite à nos questions, nous découvrons que cette plage a été le théâtre de précédents reportages, où la parole a été monnayée. Valeurs morales et convictions sur la pratique du métier nous incitent à interrompre notre sujet.

Mohamed Mahieddine et Abdelghani Bourenane