Mai 2011, j’aurais pourtant cru que l’on vivait dans un monde où les droits de l’homme étaient l’étendard de tous les pays développés, que toutes ces superpuissances économiques et démocratiques ne voulaient pas agir comme des gouvernements « arriérés » et « barbares » comme ils aiment bien nous dire… Mais les faits parlent d’eux-même ! Oncle Sam – ou devrais-je plutôt dire Oncle Bens – nous a prouvé le contraire. Car les Etats-Unis nous ont proposé un western contemporain pour éliminer l’ennemi public international numéro 1.

Il aura fallu attendre dix ans pour que les Américains jouissent de la mort de celui qui aurait préparé les attentats du 11 septembre. Traqué, Oussama Ben Laden a été exécuté comme un animal. Sans que les familles des victimes ne puissent questionner lors d’un procès cet homme qui leur a enlevé une personne chère à leur cœur. Pourtant les USA ne sont-ils pas une référence en matière de justice et de droits de l’homme ? L’Histoire nous a prouvé que les hommes, aussi démoniaques soient-ils, devaient être arrêtés puis jugés par une justice impartiale et un tribunal reconnu. Dois-je vous rappeler le procès de Nuremberg ? Ou l’affaire Papon ? Ou encore, plus récemment, Saddam Hussein et Slobodan Milosevic ? Comment peut-on en 2011 tuer un homme et diffuser la photo de son visage ensanglantée et lacéré aux yeux de toute la planète ? Quelle est l’image qu’on donne ainsi aux gens ? Ne fallait-il pas mettre cet homme face à ses accusateurs et entendre ce qu’il avait à dire ? Sommes-nous revenus au temps des cow-boys ? Faut-il exposer de la « viande fraiche » pour être crédible d’avoir fait justice ?

Ah, cette justice qui varie selon la couleur et la religion des personnes… On aura compris qu’elle ne sera jamais équitable. Ben Laden n’est qu’une énième preuve du terrorisme d’état que beaucoup de pays hurlant à la démocratie et aux droits de l’homme pratiquent. Pourtant tous ces pays ne seront jamais traduits devant une justice… si ce n’est celle de Dieu. Ils ont pourtant commis des crimes contre l’humanité en tuant des civils qui n’avaient rien demandé à personnes. Ou en empoisonnant des populations avec des produits destructeurs et mortels pour le genre humain…

Le spectacle continue tous les jours. L’arme de destruction massive que sont les médias ne cesse de nous montrer qu’ils ont choisi leur camp. Et que la désinformation avec laquelle ils nous formatent convient parfaitement à toutes ces puissances qui font l’histoire.

inconitrop.com