Nous vous avions déjà informés des poursuites engagées contre des lycéens de Montpellier pour entrave à la circulation. Mercredi 26 janvier, ils étaient convoqués au Tribunal de grande instance.

Quelque 200 personnes étaient venues soutenir Sophie et les quatre autres jeunes. A l’issue du verdict, c’est la déception qui domine : Sophie se déclare « choquée » par la décision du tribunal. « Le juge a passé son temps à nous faire la morale, et nous a demandé de signer un rappel à la loi reconnaissant le fait qu’on avait entravé la circulation et une mise à l’épreuve de trois ans », raconte-t-elle .

Finalement sur les cinq jeunes jugés, une seul acceptera de signer le rappel à la loi. En refusant, Sophie et ses trois autres camarades risquent de voir l’affaire se poursuivre devant la justice.

Sophie ne comprend pas la décision du juge et déclare « ne plus savoir où elle en est ». « Tout ca pour des tracts, alors qu’il y a des gens qui font des choses pires et qui s’en sortent », ajoute-t-elle énervée. Avant de terminer, fataliste : « On a découvert le vrai visage de la justice, c’est l’injustice ! »

Reporter citoyen ne manquera pas de vous tenir informés des suites sur cette affaire.

Sofien Murat